Pseudo : - Mot de passe : Inscription

Actualité

Accueil
Updates
Concerts
Forum


Photos

Andrea
Sharon
Caroline
Jim
Groupe


Groupe

Biographies
Albums
DVD


Articles

Divers
Presse
Live
Rencontres


Site

Statistiques
Membres
L'équipe
Liens

Faites un don !

Rechercher

Newsletter

A day in the life of the Corrs

  This article is also available in English



Partie 1 :



10h45
Andrea : Je pense, que comme la plupart des gens, je me réveille euh dans le lit, euh dans le lit…
Sharon : Hors du lit
Jim : Dans son propre lit pour une fois.
A : Je me suis réveillée dans mon lit aujourd’hui, c’était bien, ce n’était pas sur le banc d’un jardin public, donc oui une journée typique commence de cette façon pour nous tous, nous nous levons, mais je ne me suis pas levée très tôt ce matin et puis nous prenons notre petit déjeuner et c’est assez bizarre car nous prenons toujours notre petit déjeuner ensemble la plupart du temps.
J : Nous nous rendons au parc le plus proche pour faire du Tai-Chi face au soleil levant.
S : Nous ne faisons pas de Tai-Chi, c’est un mensonge.
Caroline : Oui Jim invente toujours des histoires, nous ne faisons rien de la sorte.
A : Oui et puis nous prenons le petit déjeuner et nous nous préparons pour tout ça, maquillage et coiffure et avec des tas de vêtements sur des portants.
J : J’ai beaucoup de chance car dès que je me lève le matin, je suis déjà fantastique.
(rires)
C: C’est vrai.
S: C’est vrai tu nous fascines !
J: Un, deux, trois…
Tous: Bonjour nous sommes les Corrs.
S: C’est génial quand l'un de nous pense qu'il le sait bien
J: Vous invitant, vous invitant…
Interviewer: A partager un jour de notre vie.
J: Un jour de notre vie, bien, encore un, deux, trois…
All: Bonjour nous sommes les Corrs.
J: Vous invitant à nous rejoindre et à partager un jour de notre vie euh *couac*
A: Tout de suite sur Arena.
J: *couac couac couac couac* Vous, vous ne pouvez pas l’utilisez comme ça, ou peut-être que si, c’est australien !
Technician: On ne peux rien dire sans le mot * couac *
S: * couac * vraiment?
10H55
Assistant: Caroline, Sharon et Jim vous venez avec moi, Andrea tu attends ici.
A: Ok.
J: Ça pourrait être une journée typique de la vie des Corrs dans le sens où, quand nous faisons de la promotion, comme aujourd’hui par exemple, nous essayons de faire autant d’interviews et d’émissions de télévision que nous pouvons.
Tar isteach monsieur le cameraman. Tar isteach veut seulement dire “entrez” en Irlandais.
11H20
A: Oui c’est moi, c’est moi, bonjour, non je suis à Sydney en ce moment.
J: Est-ce que vous vous disputez? Comment est-ce d’être sur la route avec trois sœurs? L’autre question que l’on me pose tout le temps est, est-ce que vous pensez que l’on vous prête beaucoup moins d’attention car vous êtes dans un groupe avec trois filles? Ces questions, on me les pose tout le temps et nous allons voir si l’une d’entre elles va apparaître, et si ça arrive, comme ça et un clin d’œil, le pouce en l’air et un clin d’œil.
11h25
Brett Thomas: Des gens ont beaucoup critiqué In Blue en disant que vous aviez créé un son qui s’écartait de la sonorité traditionnelle irlandaise des précédents disques. Comment réagissez-vous à cela, comment répondez-vous?
C: Si vous venez à nos concerts, vous verrez que c’est un élément à part entière de notre spectacle, donc nous ne l’avons jamais ressenti de cette manière bien que In Blue soit vraiment beaucoup plus pop et c’est ce que nous voulions créer.
A: Nous travaillons très dur mais c’est une carrière très intensive et vous devez vous accrocher, et c’est ce que nous aimons vous savez, et l’adrénaline vous fait tenir le coup.
11h30
J: Tu fais semblant d’être en interview, c’est le 1er Avril !
Assistant: C’est tous les jours le 1er Avril !
S: C’est un combat totalement différent de maintenir notre succès et je pense que c’est d’une certaine manière plus difficile.
A: La musique est la bande son de votre vie et je suis heureuse de faire partie de cela. Je préfère bien plus cela aux mauvais côtés du métier qui empiètent parfois sur votre vie privée.
J: Ca ne vient pas…
A: C’est juste une compilation des singles d’un côté et également deux nouvelles chansons que nous avons écrites et qui donnent un avant-goût du prochain album.
11h55



J: Regarde cette annonce.
Première main, lot complet de l’Encyclopaedia Britannica, 45 volumes, excellente condition, 1000 livres sterling ou offre la plus proche, devenu inutile, marié, épouse connaît * couac* en tout.
S: Mon dieu !
J: Rigole !
C: J’aime pas ça, il ne rit pas non plus à mes blagues.
12h05
Photographe : Allons-y, ok
S : Oh Jim arrête, c’est horrible !
A: Arrête!
C : Arrête !
Photographe : Spray nasal s’il vous plaît! !
C : Vite !
S : Domestos sur une brosse en fer plutôt !
J : Merci mais je ne l’avalerais jamais.
Photographe : Nous avons de belles photos.
J : Cool.
Photographe : La lumière est magnifique, voyons ça.
C : Voyons ça, HUUUH !
Photographe : C’est tout, merci !
Tous : Ok merci !!
Assistant : Avez vous déjà rencontré les Corrs ?
S : Je me souviens de vous je crois.
Interviewer : Oui dans un restaurant.
S : C’était un café, n’est-ce pas?
I : Quelque chose comme ça.
A : Oh il est parti.
C : Salut.
Assistant : Jim and...
C : Allons-y, allons de ce côté là.
J : D’accord.
12h20
Interviewer : Qui a dans le groupe la meilleure aptitude physique?
J : Aptitude physique?
C : Aptitude physique?
J : Caroline est probablement la plus en forme de nous tous, elle fait de l’exercice régulièrement, Andrea s’exerce à fond et beaucoup.
C : Nous n’aimons pas trop ce genre de choses, nous aimons tous faire de l’exercice pour rester en forme mais nous n’avons pas vraiment le temps d’aller faire un tennis ou des choses comme ça.
A : Nous nous sommes dit que si nous avions encore droit à une autre vidéo dont le concept serait: “et vous allez être magnifiques”, vous savez, et alors quoi?

**********
Partie 2 :



12h25
Interviewer: Les critiques ont insinué que le marketing s'est exercé sur vous et que vous êtes en quelque sorte un groupe fabriqué.
C: Fabriqué, ça veut dire mettre ensemble, c’est quand vous avez un groupe de personnes et que vous les mettez ensemble. Vous ne pouvez pas fabriqué une famille, ils sont déjà là !
I: Car dans votre vidéo précédente, il y avait cette image des Corrs à la moue boudeuse que les gens ont l'habitude de voir et évidemment ça marche, mais pour cette vidéo, il y a plus d’humour, cela doit vous changer.
A: Pour être honnête, nous n’avons jamais aimé cette image de filles à la moue boudeuse, lisse et sans personnalité, et je ne pense pas que nous l’ayons cultivée comme il aurait fallu contrairement à d’autres, il y a toujours quelque chose d'un peu bohème avec nous. Un bel éclairage et de la fumée, ce genre de choses, ce n’est que du rêve, et c’est bien d’avoir une ou deux vidéos comme cela, mais nous en avons assez maintenant. Je pense qu’il fallait montrer notre vraie facette parce que quel est l’intérêt de projeter une image de chambre enfumée qui n’existe pas en réalité ?
C : Vous vivez quelque chose de différent, nous avons des vies différentes mais tant que vous gardez le contact avec les gens, vous pouvez rentrer chez vous et sortir avec vos amis. C’est assez dur quand même, c’est assez dur. Vous aimez avoir cette caméra coller sur votre visage ?
1h25
J : Ok si je dois revenir au tout début de l’histoire, un des gars qui travaille avec nous, Bob, a tendance à se plaindre un petit peu, c’est le moins que l’on puisse dire. Et quand il s’aperçoit que d’autres personnes doivent travailler et pas lui, il enfonce le couteau dans la plaie avec joie car lui ne doit pas travailler. Donc il est vraiment sarcastique et nous avons décidé que c’était le moment de lui rendre la monnaie de sa pièce. Tout à coup, cette interview imprévue avec une grande radio est apparue de nulle part et il doit aller chercher tous les instruments demandés.
S : Est-ce que tu as tout ?
Bob : Oui.
J : Il a dû revenir d’un autre hôtel et pendant ce temps nous lui avions dit que nous essayions d’arranger une chambre ici. La direction de l’hôtel est d'accord pour jouer le jeu. En fait ils ont dit à Bob qu’il n’y avait plus de chambres mais qu'ils lui en avaient réservé une dans un autre hôtel qui n’est pas particulièrement agréable. Donc nous avons la clé de sa chambre que nous allons bientôt lui donner et il va se rendre compte qu’il a été victime d’une blague.
A : Salut.
Henry McGroggan : Nous devons parler à Bob pour qu’il ait le numéro de sa chambre et qu’il puisse s’organiser avec tout l’équipement.
Crew guy : De quoi est-ce que tu parles ?
HMG : Pour la performance de cette après-midi.
CG : La performance ? Quelle performance ?
HMG : Mon pauvre gars !
Bob : C’est pas vrai !
S : On t’as eu !
HMG : Bob voilà ta clé.
Bob : J’ai vraiment essayé de sourire à tout le monde. Je vais devoir présenter mes excuses à la dame en bas.
S : Tu l’as traitée de noms d’oiseaux ?
Bob : Elle m’a dit, King’s Cross est super, beaucoup d’animations en soirée. Je lui ai répondu, ouais tout seul ?
Caroline Henry : Toute l’équipe a bien répété peut être !
B : J’aurais dû me douter qu’il se passait quelque chose, vous n’allez jamais vous faire foutre vous ?
C : Je pense que chaque interview est différente.
J : A la radio il y a un rythme plutôt soutenu et les interviews restent plutôt superficielles, très rapide alors qu’à la télévision, on explore un peu plus en profondeur.
C : Mais je pense que si vous faites une radio, vous ne pensez pas à votre apparence physique ou des choses comme ça, non pas que cela soit la chose la plus importante, mais si c’est visuel à la télé, tout le monde doit se comporter d’une certaine façon.
C : J’ai du mal à démarrer parfois, ça me prend un temps infini.
Crew woman : Je peux vous aider avec votre maquillage ?
C : Oui merci, où sont-ils passés ?
2h10
I : Quand il y a de la pression mais que vous êtes sur la route et vous ne pouvez vous échapper, comment gérez-vous cela, que faites vous pour supporter cette pression ?
J : Je pense que vous essayez de prendre du temps pour vous, en lisant, en regardant un DVD, en allant au cinéma ou en faisant la fête, ce que nous faisons parfois et tout ce qui vous permet d’évacuer la pression du travail intensif que nous faisons, mais en y réfléchissant bien, nous adorons ce que nous faisons, nous savons que nous sommes très chanceux de faire cela car nous avons pu faire de notre passion notre travail et nous avons de la chance.
Fan : Cela fait deux heures que j’attends que les Corrs arrivent, je les adore parce que leur musique est fantastique, c’est très irlandais, très romantique et ils sont super en concert.



S : Bonjour
Cameraman : Hola
C : Salut, comment ça va?
Cameraman : Hola
J : Bonjour
J : La raison principale pour un groupe de faire la balance est de donner au public le meilleur son possible qui sortira des enceintes pendant le concert. La deuxième raison est pour que nous ayons un bon son dans nos oreilles. Nous avons ces systèmes d’oreillettes sans fil à la place de moniteurs sur la scène qui causaient beaucoup de pertes et de parasites dans nos micros, (Mes oreillettes) et nous entendons le son là dedans. Bien sûr nous devons entendre nos propres instruments. C’est très important que nous entendions le high hat de Caroline pour garder le tempo.
3h15
John Hugues : Parlons comme si nous étions très occupés. Caroline, j’ai besoin de toi très vite, très important.
Caroline Henry : Je me dépêche John, allons, allons, allons, mon Dieu !
JH : C’est vraiment le cas.
Caroline Henry : Tu prends ces deux-là maintenant.
JH : Ces deux maintenant. Je pense que l’Australie nous a donné à tous quelque chose en commun dans l’équipe, c’est la pleurésie !
3h25

**********
Partie 3 :



4h20
Photographe : Est-ce que l’on peut utiliser une machine à vent sur ces photos ou est-ce que cela vous dérange ? Ca va ? Je sais que ces machines sont ennuyeuses, c’est bon Tom. Il a été formé à L.A. alors il est fort pour utiliser cette machine. On ne veut pas une tornade.
Tournez vous complètement de face, c’est très bien, ok Tom baisse-la un peu, c’est bon, un, deux, trois et…
J : Armani nous a contactés.
A : En fait Rolling Stone magazine a un contrat avec Armani, ils font des photos de différents artistes apparemment et ils portent tous Armani, alors…
C : Généralement nous portons ce que nous voulons mais dans ce cas là, si c’est un numéro où ils doivent utiliser Armani pour certaines raisons, si nous aimons les vêtements, nous les porterons.
A : Ca ressemble à un groupe, c’est déjà bien.
Photographe : Et ça s’ajuste comme ça.
4h40
Interviewer : Et qu’en est-il de la vidéo que vous allez tourner ?
S : Nous faisons une vidéo à Sydney pour la nouvelle chanson.
I : Pourquoi avez-vous choisi Sydney ?
S : En fait c’est très logique, nous sommes là et nous adorons être ici, c’est une ville fantastique, et nous nous y amusons toujours. Et c’est aussi très logique de ne pas partir et subir beaucoup de décalage horaire pour ensuite faire une vidéo. Nous allons la faire avant de subir cette fatigue.
6h20
C : Oh des vêtements ! Oui j’aimerais bien ça sur mon portant.
6h25
J : Bien, je vais me connecter à un site sur lequel je vais assez souvent, ça s’appelle Corrboard.com et en fait tout ce que je ne sais pas à notre sujet, je le trouve ici !
Styliste : Un pantalon camel mais c’est juste une idée de couleur.
C : Ok
Styliste2 : Jetez un œil à la veste verte.
C : Ok
Styliste : C’est plus votre style mais…
A : Allez c’est juste pour essayer.
Styliste2 : Est ce que ça vous plaît ? C’est bien non ?
C : Oui j’aime assez, vous en pensez quoi ?
J : Salut tout le monde, j’espère que vous allez bien. Aujourd’hui nous sommes à Sydney pour faire des tonnes de promotion pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Nous avons aussi fait des essayages de vêtements pour le tournage de notre nouvelle vidéo à Sydney, Would You Be Happier.
7h00
S : Je sais, dur métier hein ?
J : Sur une note plus légère et vous l’aurez entendu de ma bouche, ma sœur Andrea n’est absolument pas enceinte. Je ne sais pas d’où cela a pu venir. C’est tout pour l’instant, prenez soin de vous, Jim.
C : Je suppose qu’avec ce haut transparent, on ne doit rien porter dessous. Pour une vidéo d'un tout autre genre, hein ?
J : Bon, c'est tout, je dois aller à un dîner, à plus tard.
7h30
A : Bien sûr quand vous commencez quelque chose et que vous vous embarquez dans un défi aussi ambitieux que d’essayer d’avoir du succès autour du monde, votre emploi du temps est sans relâche, et votre estomac en est bouleversé. Mais maintenant c’est un de nos plus grands plaisirs sur la route, goûter la cuisine des endroits du monde où nous allons.
Shaun Thomas : Ce soir, nous sommes heureux d’annoncer que les Corrs ont vendu plus de 4 millions d’exemplaires de leurs cds en Australie, ce qui est fantastique et je pense qu’il n’y a qu’une douzaine d’autres artistes qui en ont fait autant, ce qui est vraiment phénoménal. De la part de nous tous, félicitations, bravo et c’est un plaisir que vous soyez de retour dans notre pays.
S : J’aimerais dire que venir en Australie a toujours été une expérience extraordinaire pour nous et nous sommes impatients de revenir à chaque fois et c’est fantastique. Vous tous à la maison de disques avaient été formidable et votre soutien est fabuleux, merci de travailler si dur. Merci.
A : Et c’est vraiment une surprise.
Femme : Programme, programme de Sydney !
Homme : Les photos sont vraiment très bien mais peut-être que 25 dollars australiens c’est trop chers. Mais ça les vaut vraiment.
Man : J’aime le style celtique dans leur musique, la musique irlandaise vous touche au cœur.
Femme : Nous sommes venus parce que nous avons entendu qu’ils étaient bons en concert, le mélange des instruments crée une fusion musicale fantastique.
J : Nous allons être sur scène dans 15 à 20 minutes, nous avons une rencontre avec des fans dans 5 minutes et j’ai l’impression que ça ne va pas être long. Je suis impatient d’entrer en scène. Il y a un moment où l’on commence à faire les cent pas en coulisses.
8h50
C : Nous sommes avec des gagnants d’un concours, des personnes qui ont réussi à gagner un concours à la radio pour venir nous voir. Pour eux c’est fantastique parce qu’ils rencontrent des gens qu’ils veulent vraiment voir.
Nous faisons cela avant le concert, donc nous sommes assez excités à l’idée de monter sur scène. Nous n’avons jamais assez de temps, donc ce n’est pas idéal mais c’est très important pour nous.
J : Heureux de vous avoir rencontré, amusez vous bien.
Nous commençons le concert avec une chanson qui s’appelle Only When I Sleep.
A : Nous aimons commencer avec ça car c’est très rock, percutant et ça a un grand impact pour démarrer le concert.

**********
Partie 4 :



9h00
A : Bonsoir Sydney, comment allez-vous ce soir ?
J : Merci beaucoup, bonne nuit !
A : Merci beaucoup Sydney, bonne nuit, merci !
10h40
J : Ca a été super et nous allons monter dans nos voitures.


Traduction, transcription et captures: GaëlleF

Le 22/04/2006 à 23:37 par GaëlleF

Il y a actuellement 15 connectés.

 

Référence Corrs (2002 - 2011) - Site non offici el - Reproduction interdite - Tous droits réservés