Pseudo : - Mot de passe : Inscription

Actualité

Accueil
Updates
Concerts
Forum


Photos

Andrea
Sharon
Caroline
Jim
Groupe


Groupe

Biographies
Albums
DVD


Articles

Divers
Presse
Live
Rencontres


Site

Statistiques
Membres
L'équipe
Liens

Faites un don !

Rechercher

Newsletter

Late Late Show (11 novembre 2005)

  This article is also available in English



Pat Kenny: Depuis les Beatles en 1965, c'est le premier groupe de quatre musiciens à être récompensé par un MBE. Mais ces 'fab four' là sont irlandais, ce qui rend l'événement d'autant plus unique. Ils ont vendu 30 millions d'albums dans le monde, on les entend sur les radios pop tout autour du globe mais leur dernier album marque un retour à leurs racines, il s'appelle tout simplement Home. Ils nous chantent My Lagan Love, accueillez s'il vous plaît, les Corrs.

Les Corrs jouent My Lagan Love

Pat Kenny: Bonsoir Andrea, bienvenue, heureux de vous revoir.
Andrea: Merci
Pat Kenny: Et Sharon.
Sharon: Bonsoir Pat.
Pat: Félicitations pour plusieurs choses. Caroline, comment allez-vous? Jim, faites comme chez vous. Ca a été une semaine chargée pour vous. Le groupe a été récompensé par un MBE, un chacun bien sûr. Quand avez-vous appris que cette récompense allait vous être décernée?
Sharon: On nous l'a dit en mai. On nous a demandé si nous l'acceptions quand on nous l'a proposée en mai. Et on nous a dit de garder cela pour nous, et quand le moment est arrivé la semaine dernière, nous l'avions presque oublié. Oui ça nous a surpris qu'un autre pays nous offre un tel honneur, mais c'était très touchant.
Pat: Y-a-t-il eu des ressentiments concernant cet honneur décerné par la Reine, en étant originaire d'une ville proche de la frontière avec l'Irlande du Nord, juste au sud de la frontière, personne?
Caroline: Non.
Pat: Personne qui contestait cela?
Caroline: Non. En tout cas, ils ne nous l'ont pas dit en face mais nous n'avons eu que de bonnes réactions à cela, à cause des raisons pour lesquelles nous l'avons obtenue, c'est pour notre contribution à la musique en Angleterre, et c'est tout.
Jim: et les oeuvres caritatives.
Caroline: Et ce que nous avons fait pour les oeuvres caritatives, donc pour ces raisons là, c'est tout à fait normal.
Pat: Qu'est-ce qu'on fait avec un MBE alors, Jim?
Jim: Je ne sais pas. Vous pouvez vous mariez en la cathédrale St Paul's je crois, enfin nous deux, Andrea et moi, pas ensemble! Ces deux là sont déjà mariées. C'est à peu près tout je pense, à part ça, je ne sais pas.
Pat: C'est une reconnaissance pour votre travail auprès d'oeuvres caritatives et votre succès musical. 30 millions d'albums dans le monde et on m'a dit 1 million uniquement en Irlande. Il n'y a qu'un autre groupe qui ait accompli cela et c'est U2. Et ceux qui contestent votre récompense savent où ils peuvent aller. Il y a aussi une bonne nouvelle pour vous, Sharon.
Sharon: Oui je suis enceinte.
Pat: C'est pour quand?
Sharon: C'est pour le printemps.
Pat: Au printemps, d'accord. Et vous, Caroline, vous avez déjà deux enfants.
Caroline: oui j'en ai deux.
Pat: avec tous ces enfants, est-ce que ça va être difficile de maintenir le groupe? Ou bien est-ce que ça va être un duo, Andrea et Jim jouant dans le monde entier?
Sharon: Bien sûr ça va certainement changer la façon dont nous faisons les choses, mais vous savez, quand Caroline était enceinte l'année dernière, elle a fait la tournée jusqu'au 7ème mois ce qui est assez remarquable pour une femme enceinte, non seulement voyager à travers l'Europe mais jouer de la batterie. Donc c'est très lourd mais vous devez juste faire des choix sur les voyages et à quelle fréquence vous voulez les faire. Mais je ne pense pas que l'on va les traîner sur la route avec nous, c'est trop dur pour des enfants et ils ont besoin de plus de sécurité que ça.
Pat: Mais ça peut marquer un coup d'arrêt à votre carrière, est-ce que vous voyez la fin des Corrs approcher en tant que groupe?
Sharon: je ne vois pas ça comme une fin, la vie est pleine de petits recommencements en permanence, c'est quelque chose que mon père dit très souvent. Je pense que certains ont pu voir la fin des Corrs il y a 9 ans, mais nous avons continué et nous avons enregistré d'autres albums. Pour nous, il s'agit de musique avant tout, donc aussi longtemps que l'amour de la musique sera là, il y aura toujours un recommencement.
Pat : et de nouvelles choses à faire. Je veux dire qu’avec cet album en particulier, ces chansons, si j’avais dit à quelqu’un il y a cinq ans que je recevrais les Corrs sur le Late Late Show pour chanter My Lagan Love, on m’aurait répondu, ne soyez pas ridicule ! D’où viennent ces chansons, Andrea ?
Andrea : Bien sûr nous avons toujours mélangé de la musique traditionnelle irlandaise à des chansons essentiellement pop rock.
Pat : il y a toujours une partie instrumentale au milieu de vos concerts de toute façon.
Andrea : oui, toujours. Mais ce sont ces chansons qui nous ont inspiré pour écrire, c’est cette musique que nos parents jouaient et en fait, nous les avons trouvées dans le carnet de chansons de notre mère dans lequel elle avait écrit les paroles à la main. Donc en fait, il y avait comme quelque chose de cyclique là-dedans, vous savez, boucler la boucle en fait.
Pat : est-ce que cela marque un tournant dans votre carrière, est-ce que vous allez faire quelque chose de totalement différent la prochaine fois, Jim ?
Jim : c’est possible, celui ci a très très bien marché et je pense que le plus important, c'est que nous avons vraiment aimé faire cela. C’était super et très agréable pour nous d’ajouter notre propre perspective sur des chansons qui ont déjà été interprété. Alors qui sait, on pourrait très bien renouveler l’expérience, on verra.
Andrea: partie deux.
Jim: voilà, partie deux.
Pat: Jim et Andrea étaient à un programme radio la dernière fois et il y avait des emails venant de toute l’Europe disant ‘J’adore la musique irlandaise, j’adore les Corrs, et que les deux choses soient enfin réunies, c'est vraiment un rêve qui se réalise.’ Ceci en provenance de pays comme l’Italie, la Slovénie… En parlant de voyage, votre petit mari est dans le journal ces temps ci Sharon.
Sharon : Oh mon dieu, c’est tellement drôle. Quand j’ai ouvert le journal hier, j’y ai vu mon mari. C’est inhabituel pour nous que les rôles soient inversés. En fait il est parti avec le Niall Mellon Township Challenge, il construit là-bas. Ils sont sept cents à être partis en Afrique du sud cette semaine, donc Gavin est parti travailler encore une fois, et il adore ça, ça vous donne une sensation extraordinaire de donner quelque chose en retour.
Pat : c’est un avocat, n’est-ce pas ?
Sharon : oui c’est un avocat.
Pat : il donne une bonne réputation à cette profession pour une fois !
Sharon : il se défait de ce côté professionnel, il est juste là pour travailler, c’est bien que chacun fasse quelque chose de totalement différent comme ça, et de donner tellement à des gens qui ont si peu.
Pat : Andrea, vous vous intéressez au cinéma, quel est votre dernier projet ?
Andrea : c’est un film realise par Mahesh Mathai, il a fait Bhophal Express il est indien, un homme vraiment charmant, avec Linus Roache, Saffron Burrows, ça s’appelle The Thread mais j’ai pense que le titre va changer.
Pat : quel rôle jouez-vous ?
Andrea : C’est un thriller surnaturel. Je joue une fille.
Pat : Merci
Andrea : c’est très stéréotypé vous savez. C’est un film assez mystérieux donc si je révèle qui je suis, mon rôle dans le film, je vais divulguer l’histoire. C’est assez sombre.
Pat : quand sort-il ?
Andrea : l’année prochaine j’espère. Le montage et la post production sont en cours en ce moment. Nous venons juste de finir le tournage.
Pat : il y a une chronique de votre vie qui est sorti, Jim, un document qui retrace vos débuts.
Jim : oui en effet, c’est un documentaire tourné par quelqu’un qui s’appelle Ciaran Tanham qui a voyagé dans le monde entier avec nous pendant environ dix ans. Il y a des moments très drôles et des moments très tristes, et ça se termine par nos MBE, donc ça vaut le coup d’œil.
Andrea : c’est assez complet en fait, ça commence au tout début quand nous dansons et répétons pour notre première émission télé. On essaie de regarder la télé du coin de l'oeil pour nous assurer que l’on regarde bien en face, c’est hilarant.
Pat : je suis impatient de le voir. On dirait la fin d’un chapitre, mais pas le chapitre 1 mais le 6ème ou 7ème. Voyons ce que le 8ème réserve aux Corrs. Jim, Caroline, Sharon et Andrea, merci beaucoup d'être venus ce soir.

Transcription et traduction: Gaëlle

Le 15/11/2005 à 00:09 par GaëlleF

Il y a actuellement 12 connectés.

 

Référence Corrs (2002 - 2011) - Site non offici el - Reproduction interdite - Tous droits réservés