Pseudo : - Mot de passe : Inscription

Actualité

Accueil
Updates
Concerts
Forum


Photos

Andrea
Sharon
Caroline
Jim
Groupe


Groupe

Biographies
Albums
DVD


Articles

Divers
Presse
Live
Rencontres


Site

Statistiques
Membres
L'équipe
Liens

Faites un don !

Rechercher

Newsletter

BH Tour: Concert à Locarno, 6 juillet 2004

Tout commence donc mardi matin avec le déplacement à Locarno de Genève. Un trajet qui dure 5 à 6 heures ! Je regarde le meilleur trajet sur Internet et apparemment il faut passer par Zurich pour éviter le massif montagneux. Je pars donc avec un copain dans ma voiture... un peu en retard.
Le trajet est long et dans des conditions pas terribles (pluies, travaux, bouchons,...). Heureusement, le fait de voir les Corrs pour la première fois en concert nous motive !

Comme je vous l'ai dis, nous ne sommes pas très en avance, mais on s'arrête quand même à l'aéroport de Locarno au cas où et aussi pour voir le jet privé des Corrs en vrai. Curieusement, il ne s'y trouve pas. On se dit alors qu'il doit probablement être à l'aéroport de Bellinzone ou bien de Lugano
Donc, pas de jet, alors direction rapidement Piazze Grande à Locarno. On gare la voiture à un endroit stratégique pour que l'on puisse facilement sortir et suivre les Corrs.

Le concert, enfin ! On arrive une demi-heure avant le concert, mais on arrive sans trop de problèmes à se glisser tout devant, plus ou moins vers le centre. Cela n'a pas l'air complet. Certaines personnes ne connaissent même pas les Corrs et pourtant ont acheté des billets et se trouvent là (du jamais vu!). Bref, les vrais fans sont difficile à repérer.
Aucune fouille. néanmoins, pendant le concert, certains appareils numériques sont confisqués, alors j'essaie d'être discret.

On doit écouter Leah Wood en première partie (pas terrible selon moi). Finalement, les Corrs ! Ils débutent avec Humdrum et Only When I Sleep. Moi, je suis aux anges mais la réaction du publique n'est pas géniale. Pas tous le monde suit les chants. Seuls les premiers rangs et un noyau au centre devant la scène sont actifs. Néanmoins, lors des refrains des chansons populaires, la réaction est plutôt bonne.

Quelques instants mémorables de ce concert : lors de So Young quand tout le monde lève les bras pour applaudir, Jim se déplace à l'autre bout de la scène pour venir nous photographier avec son appareil numérique car les personnes devant nous ont un drapeau irlandais avec un mot dessus. On me voit sur la photo, portant le t-shirt officiel de la tournée noir, au deuxième rang :



Juste avant No Frontiers, Sharon est en train de se préparer avec son violon. Il y a un silence alors je crie "Come on, Sharon!". Ce qui déclenche un fou rire dans ma section et Sharon rigole. En ce même moment, à l'autre bout de la scène, c'est Close_to_Andrea qui lance un "Caroline!".
Andrea a fait un petit discours très sympa sur son plaisir de retourner en Suisse après tellement longtemps.
Jim et Caroline ont été assez discret dans ce concert. J'ai peut-être cette impression parce qu'ils étaient loin de moi.

Voici quelques photos du concert :





























On quitte le concert 2 chansons avant la fin (On manque Breathless et Toss The Feathers, je crois). Mon ami étudie les possibilités de sortie de la voiture des Corrs, pendant que je ramène notre voiture. Finalement, les Corrs sortent rapidement dans un convoi de 3 Mercedes noires. On les suit à distance. Ils sortent de Locarno et vont à Ascona (magnifique endroit... comme la plupart des villes dans le Tessin). Finalement, la poursuite se finit à un hôtel 5 étoiles : le Eden Roc. Bien sûr, on nous laisse pas rentrer dans le portail.

On se dit que les Corrs vont probablement manger dans le restaurant de l'hôtel ou boire un verre. Alors on essaie de rentrer dedans... Mais vu nos habits, on se fait gentiment prié d'aller manger ailleurs. Cependant, on apprend qu'ils ne passeront qu'une seule nuit ici.

Maintenant que l'on sait où les Corrs vont passer la nuit, nous n'avons pas envie de rentrer à Genève. De toute façon, refaire les 6 heures à minuit nous décourage un peu. Alors, c'est décidé, on passe la nuit dans le Tessin. Évidement, notre budget d'étudiant ne nous permet pas de prendre un hôtel. Alors on dort dans la voiture (oui, il faut savoir faire des sacrifices) en face de l'hôtel... comme ça, on est sûr de ne pas les louper.

Le lendemain matin, on passe la matinée à attendre un signe de vie de notre famille préférée... mais rien... on commence même à désespérer... peut-être les a-t-on manqués ? Alors je vais à la reception (je sais, c'était assez gonflé... mais ça a marché!) et je demande si les Corrs ont déjà quitté l'hôtel. Ils veulent naturellement pas me répondre... c'est alors que... comme un ange... Sharon traverse le hall ! Je vais vers elle et je discute pendant 5 minutes. C'est magique. Je lui ai dis que c'était moi qui avait crié "Come on Sharon" lors du concert. Elle s'est souvenu et a rigolé. Je lui dis qu'on est de Genève (ce qui semble lui donner la puce à l'oreille... on comprendra plus tard pourquoi). Bref, c'est un moment magique. Elle s'excuse et prend congé en disant qu'elle doit se préparer car ils vont partir dans 15 minutes. Je retourne à la voiture et on se prépare à les suivre jusqu'à l'aéroport.

On espère avoir un autographe à l'aéroport. Cependant, on les suivant, on constate qu'ils ne prennent le chemin d'aucun aéroport. Soudainement, on se rend compte lorsqu'on arrive au tunnel du Gothard, les Corrs se rendent à Montreux en voiture (en BMW cette fois). Par la même occasion, ils nous font découvrir un chemin plus court pour rentrer. On est aux anges ! La poursuite se déroule alors sur l'autoroute. J'utilise le mot "poursuite", mais ça n'a rien de sauvage, c'est pacifique!

Certes, un problème se pose : nous n'avons pas assez d'essence. On n'avait pas prévu qu'ils se déplaceraient en voitures jusqu'à Montreux et remplir l'essence nous ferait perdre les Corrs de vue (surtout qu'on ne connaît pas le chemin exact qu'ils comptent emprûnter et qu'il y a plusieurs façons de se rendre à Montreux).

Miracle, les Corrs s'arrêtent à une station service. Eh oui, les filles, ça va souvent aux toilettes. On discute à nouveau 2 minutes rapidement avec Sharon qui nous a reconnut. Andrea se trouve à 2 mètres de nous. Mais aussitôt, ils repartent... On se dépêche pour continuer la "chasse". D'autres pause surviendront dont une très longue dans un restauroute. Mais la sécurité des Corrs nous font savoir qu'on ne doit pas les déranger et respecter leur vie privée. On parle un moment avec un des chauffeurs (qui est une femme... assez séduisante ma foi). Elle n'a pas le droit de donner des informations. En parlant un peu et en sympathisant, on arrive à glaner quelques précisions. Les Corrs n'ont pas pris leur jet, car il se trouve en Italie vers Milan et que retourner là-bas, aller à Genève et remonter à Montreux s'avérait un peu fastidieux alors ils ont préféré se rendre directement à Montreux en voiture. Lorsqu'on lui dit qu'on est de Genève, elle s'exclame aussitôt: "Ah, c'est vous les fameux fans de Genève". Vraisemblablement, on a déjà été repéré après la concert avec nos plaques Genevoises (on comprend également pourquoi Sharon avait acquiescé quand on avait dit qu'on était de Genève). On est donc connu par tout le stafff et par les Corrs. Elle nous dit aussi que les Corrs étaient un peu déçus par le public Suisse. On lui promet que à Montreux on mettra le feu.

On continue sur le même rythme jusqu'à Montreux. Aux pauses, nous n'osons pas trop approcher les Corrs à cause de la sécurité. Nous ne voulons pas les déranger et avons aussi énormément le trac. Mais déjà être avec eux dans les alentours est un réel plaisir. On peut voir à quel point Andrea est naturelle et adorable. Jim semble faire des blagues marrantes chaque fois... même si on ne comprend pas toujours. Caroline semble très fatiguée par le voyage et quelqu'un doit chaque fois l'aider à sortir de la voiture.

On arrive enfin à Montreux (5 heures de route plus tard mais qui ont semblé passer si vite), mais à l'entrée de la ville, la sécurité nous fait savoir qu'on ne peut plus les suivre. Nous ne saurons pas leur hôtel à Montreux. On prend le chemin de Genève. Ca nous fait tout bizarre de ne pas avoir les autres voitures des Corrs autour de nous... On s'était habitué. On ressent un certain vide. Après tout, on a passé 22 heures de suite dans un rayon de 200 mètres des Corrs. Il y a encore un frisson dans le dos qui nous parcourt quand on y repense.

Pour un premier concert, ce fut une expérience incroyable. Et désormais, Sharon est ma Corr favorite...

Crédit photo : Sabine Cattaneo, site officiel, 2Bad

Le 10/07/2004 à 17:01 par 2Bad

Il y a actuellement 11 connectés.

 

Référence Corrs (2002 - 2011) - Site non offici el - Reproduction interdite - Tous droits réservés